Rencontre avec les gorilles au Rwanda

Elles sont cinq heureuses élues à partir tester les nouveaux lodges proposés par la fameuse griffe de voyage Wilderness Safari. C’est la première fois que Laure, notre spécialiste de l’Afrique de l’Est, se rend au “pays aux mille collines”, et elle est éblouie par cette destination. 

Dans ce pays verdoyant, le changement de relief est permanent. “C’est très différent des paysages que j’ai pu observer en Afrique”, explique Laure. “De plus, le Rwanda est un pays accueillant et on s’y sent en sécurité”, raconte-t-elle. 

Le Rwanda promet un séjour ressourçant dans des endroits reculés et très sauvages. C’est aussi la destination idéale pour les amoureux des primates.

Au programme : la découverte de deux hébergements signés Wilderness Safari : le camp de Magashi, qui propose des safaris dans le parc de l’Akagera, et luxueux lodge de Bisate, au pied du parc des Volcans… où l’on peut partir à la rencontre des derniers gorilles de montagne. Le séjour de Laure se termine dans le Sud du pays, à la découverte d’autres primates non moins impressionnants : les chimpanzés de la forêt de Nyungwe.

Safari à Magashi, dans parc Akagera, et la beauté du lac Rwanyakizinga

Après avoir atterri à Kigali, Laure est conduite à Magashi, un hébergement Wilderness Safaris situé à la frontière avec la Tanzanie, à l’Est du pays. Bien caché au cœur du parc Akagera, le lodge est installé au bord du lac Rwanyakizinga, un lieu d’un calme inestimable.  Les six tentes de Magashi, magnifiquement décorées, s’étirent comme des papillons sur les rives du lac. “Dans ce camp de toile, on se sent seul au monde et en harmonie avec la nature”, explique Laure. “Toutes les chambres donnent sur le lac, qui dégage une grande sérénité.”

Le lodge propose des excursions en safari, de jour comme de nuit. “Un troupeau d’éléphants curieux est venu à notre rencontre et s’est installé autour de nous… nous avons coupé le moteur et sommes restés auprès d’eux pendant une demi-heure”, se rappelle-t-elle avec émotion.

Plus tard, alors que son petit groupe s’installe dans un charmant endroit du parc pour prendre l’apéritif, un rhinocéros s’invite. “Nous avons dû tout remballer et nous réinstaller dans le 4×4”, sourit-elle. Mais le charme du lodge réside surtout dans sa proximité avec le lac, où vivent de nombreux hippopotames et toutes sortes d’oiseaux. On peut y pêcher et partir en safari en bateau.  “J’ai énormément aimé ces promenades sur le lac, dans une nature paisible et harmonieuse. Une belle lumière se reflète dans l’eau qui nous berce, on entend le cri de l’aigle pêcheur… j’ai été envahie par un sentiment de liberté très fort. C’est très original par rapport à ce que je connaissais des autres pays d’Afrique. Je recommande de rester à Magashi au moins trois nuits afin de profiter de la beauté du lac”.

Sur les traces des gorilles de montagne, dans le parc des Volcans

Après ce séjour ressourçant, le petit groupe a prévu de voyager jusqu’à Bisate, un autre lodge signé Wilderness Safaris. Situé à la frontière avec l’Ouganda, à l’Ouest du pays cette fois. Bisate est connu pour être un point de départ de choix pour aller à la rencontre des gorilles, dans la forêt du parc des Volcans. 

Alors que l’on s’apprête à monter en voiture, surprise : le transfert depuis Magashi se fera en hélicoptère ! Très enthousiaste, Laure monte à bord de l’appareil : commence alors une virée de 30 minutes dans les airs, pour survoler toute la partie Nord du Rwanda. Montagnes escarpées, villages perchés, étendues d’eau… les paysages ondoyants défilent. 

Quel spectacle !”, se rappelle Laure. “Ce qui ne devait être qu’un trajet s’est transformé en une chevauchée mémorable”. Une fois à terre, l’ambiance a changé par rapport à Magashi : l’air est plus frais, on sent que l’on a pris de l’altitude, et la brume, palpable, envahit le paysage. Là-bas, au cœur de la forêt touffue du parc des Volcans, attendent les plus gros singes du monde… Partir sur les traces des gorilles de montagne est une excursion qui ne laisse pas indifférent, et que Laure avait en tête depuis un moment. Retrouvez ici le récit complet de ce tête-à-tête plein d’émotions !

Rencontre animée avec les chimpanzés dans la forêt de Nyungwe

Laure entame la dernière partie de son voyage, vers le Sud du pays. La route pour s’y rendre est belle et changeante, ce qui rend le trajet agréable. Elle longe le magnifique lac Kivu, frontière naturelle avec la République démocratique du Congo, et ses paysages de fjords. “Nous nous sommes arrêtés au bord du lac pour déjeuner. Je serais volontiers restée deux nuits pour profiter de ce lieu grandiose, découvrir les îlots sauvages et me promener dans les villages alentour !”. La voiture aborde la région des plantations de thé et de café, et prend la direction du sublime hôtel de luxe One&Only. L’hébergement propose de nombreuses activités autour de la cueillette et de la dégustation du thé. Il dispose aussi d’une piscine chauffée à débordement et d’un superbe SPA. Mais c’est surtout sa proximité avec la forêt de Nyungwe qui intéresse notre voyageuse. Dans cette forêt tropicale s’organisent les excursions sur les traces des chimpanzés…

Le départ a lieu à l’aube. Laure rencontre son guide, Fabrice, et deux voyageurs américains, qui composent son groupe. Fabrice a eu la chance de croiser la route de Jane Goodall quelques années auparavant, et d’apprendre beaucoup de sa vie avec les chimpanzés.

L’ambiance de Nyungwe est tout autre que celle du Nord du pays : la forêt est aussi dense mais moins escarpée, il y fait chaud et humide mais la brume d’altitude a disparu. Les arbres sont fins et couverts de lianes, le bruit des oiseaux est omniprésent, et les singes ont tracé des sentiers dans la forêt.
Pendant la marche, Fabrice explique à son groupe que les chimpanzés sont très vifs et qu’il faut les chercher activement si on veut les rencontrer. Au bout d’une petite heure, il tend l’oreille : on distingue au loin le bruit des singes qui approchent. Laure les voit arriver en courant et en criant, et passer furtivement à côté d’elle. Ils se séparent, se chamaillent, repassent près d’elle. “J’étais un peu inquiète, ne sachant pas de quel côté ils allaient arriver. Ce sont de gros animaux qui passent tout près de nous, c’est très impressionnant !”, explique Laure.

On les entend plus qu’on ne les voit ”, poursuit-elle. “Cela peut sembler frustrant, mais en fait c’est une vraie expérience de la vie sauvage. Il faut imaginer les sons, les odeurs, l’ambiance générale de la forêt, qui est l’habitat des chimpanzés. C’est tout un univers qui s’ouvre à nous. J’ai adoré le découvrir !”.

Le jour suivant l’attend une ultime excursion, appelée la “Canopée”. Il s’agit d’une promenade de deux heures sur un pont suspendu à la cime des arbres, dans la forêt de Nyungwe… Une balade poétique et apaisante, de quoi s’imprégner une dernière fois de l’habitat si particulier des chimpanzés.

Avant de prendre son avion, Laure a prévu la visite du mémorial du génocide Rwandais. “C’est indispensable d’y aller pour comprendre l’histoire du pays et de ses habitants”, conclut-elle. “J’ai été très émue par le site qui est très bien fait et où beaucoup de Rwandais viennent se recueillir ».

Si le Rwanda vous interpelle, Laure se fera une joie de vous parler plus en détails de ce petit pays vert, calme et encore peu touristique, où l’on fait des rencontres marquantes avec une faune rare… N’hésitez pas à la contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.