Noël en Amérique latine (suite)

Noël au Brésil

Scène surréaliste des “Papai Noel” qui attendent devant les centres commerciaux d’être pris pour faire partie de la fête chez quelqu’un… On les retrouve très nombreux, maigres ou gros, assis sur les trottoirs, vêtus de manteaux rouges et de barbes blanches malgré les températures qui frôlent les 30°C !

Pères Noël au Brésil

Pères Noël à la plage au Brésil

En attendant le client… certains vont se baigner tandis que d’autres arrivent en pirogue dans les coins reculés d’Amazonie !

Père Noël en amazonie

Père Noël en amazonie

La plupart des Brésiliens fêtent Noël sur la plage, dans la chaleur de l’été.
Le 31 décembre, à Rio, rendez vous sur la plage de Copacabana où sont attendues plus de deux millions de personnes… ! Vous avez revêtu des habits blancs, chaussé des tongs (adieu pédicure !) et vous avez beaucoup de patience ? C’est parti pour une soirée de folie sur le plus grand « dance floor » de la planète et ses 4 kms de plages !

noël au bresil à copacabana

Noël au Brésil – Copacabana

Les adeptes du candomblé ont amené leurs offrandes (beaucoup de fleurs, lys, roses, glaïeuls, ainsi que des produits cosmétiques, des peignes, de l’argent et des petits papiers où sont exprimés des vœux), qu’ils jettent à la mer pour honorer Yemanjá (la patronne des quais, des pêcheurs et maîtresse de leur vie) le tout en prières autour de bougies dressées sur le sable parsemé de fleurs. La légende dit que l’on fait un vœu au moment de lancer sa fleur à l’eau et si la fleur arrive à franchir sept vagues, les souhaits seront entendus et exhaussés par la déesse. Un peu avant minuit, grâce à une vingtaine de tonnes d’explosifs, voici vingt minutes de spectacle pyrotechnique à peine croyable, le show en met plein les yeux, l’émotion est là….

Noël au Brésil - Offrandes à Yemanja

Noël au Brésil – Offrandes à Yemanja

Noël au Pérou et en Equateur

Pendant ce temps, au Pérou et en Equateur, on brûle de grandes poupées en chiffons, en bois, en papier journal et en papier mâché que l’on appelle « Años Viejos » (vieilles années). Ces marionnettes garnies de feux d’artifice, d’abord placées devant la porte du domicile, sont symboliquement brûlées à minuit le 31 décembre, une façon de se débarrasser des vieux démons de l’année précédente. Souvent en référence à des politiciens ou des images de la culture populaire, ces poupées permettent de découvrir des traditions locales bien présentes, notamment en Equateur et au Pérou où ce rituel s’accompagne de la lecture d’un texte humoristique. Au Guatemala, on brûle des diables le 07 décembre…En Argentine, les bureaux envoient leurs comptes dans la rue, tels des flocons de papier.Noël en Equateur - poupées de chiffons traditionnelles

Noël en Argentine et en Colombie

Alors qu’en Argentine, en Colombie ou en Equateur on croit à l’amour et on le favorise pour l’année à venir en revêtant des dessous neufs, roses pour les reines du tango et jaunes pour les autres, Mesdames, voilà des moments de bonheurs assurés pour cette nouvelle année !

Chez Makila, la tradition latine que nous préférons, parmi toutes, c’est celle qui consiste à effectuer, à minuit pile, le tour du pâté de maisons avec une valise, cela vous assurera de voyager l’année suivante. Qu’on se le dise et à bientôt donc !!!

Feliz Navidad y Feliz Año Nuevo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.