Lawrence Anthony, l’hommage des éléphants

Cette histoire est tout simplement extraordinaire et émouvante… Ardent défenseur des animaux sauvages, Lawrence Anthony a été internationalement reconnu lors du sauvetage du zoo de Bagdad en pleine guerre d’Irak en 2003.
L’histoire que nous vous relatons ici s’est déroulée en mars 2012 lors du décès de Lawrence Anthony dans sa réserve de Thula-Thula, en Afrique du Sud. 

C’est au coeur de Thula-Thula, propriété de la famille, que Lawrence Anthony a accueilli un premier troupeau d’éléphants pour les protéger et les soigner. C’est le début de sa relation exceptionnelle avec les éléphants. Une amitié extraodinaire qui est d’ailleurs le sujet de son livreThe elephant whisperer, édité en 2009 et best-seller en anglais.

Un adieu émouvant…

C’est aussi à Thula-Thula que va se dérouler cette belle histoire. Dans la nuit du 1er mars 2012, Lawrence Anthony décède d’un arrêt cardiaque. Son épouse Françoise et ses fils sont présents à ce moment-là. Pour eux, le temps est au recueillement et au soutien mutuel. Jason, un des fils de Lawrence Anthony, est le premier à remarquer qu’il se passe quelque chose autour de la maison. Et ce qui se passe est à peine croyable… 31 éléphants, en deux troupeaux menés par deux matriarches, entourent le domicile familial.

Ces éléphants ont marché au moins 12 heures pour venir jusqu’ici. Pour nous, le fait qu’ils soient là aujourd’hui n’est pas un hasard. Nous sommes sûrs qu’ils ont ressenti que quelque chose venait de se produire” précise Jason.
Les éléphants sont restés deux jours groupés autour de la maison, sans se nourrir. S’ils ont senti qu’il se passait quelque chose, ils ont également su retrouver la maison où ils n’étaient pas venus depuis 3 ans… Quel bel hommage, quel adieu émouvant rendu à leur ami et protecteur…
On dit souvent que les éléphants ont une grande mémoire. Ils connaissaient Lawrence, ils savaient ce qu’il avait fait pour eux, lui qui avait pour principe d’être à leur côté jour et nuit pour les soigner. Ils s’en sont souvenus pour faire ce dernier adieu à leur ami. On peut aussi dire qu’ils ont un grand coeur…

Lawrence Anthony, l’ami des animaux

Spécialiste des animaux sauvages et fondateur d’Earth Organization en 2003, Lawrence Anthony s’est battu à l’ONU pour faire adopter une résolution pour protéger la faune et la flore dans les zones de conflits.
Fermement engagé dans la protection de la nature, il a accompagné le peuple zoulou dans la protection de l’environnement et dans son développement éco-touristique.
C’est en Irak qu’il s’est fait connaître au niveau international en tant que protecteur des animaux sauvages. En 2003, en pleine guerre, il est intervenu pour sauver les animaux du grand zoo de Badgad. A son arrivée, c’est le choc en découvrant les animaux en détresse, blessés, souffrant de soif, de faim, totalement laissés à l’abandon. Il avoue avoir pensé à l’euthanasie pour mettre fin à ces souffrances insupportables. Une fois le choc passé, il a, au contraire, mis toute son énergie pour diriger les équipes et trouver les moyens pour soigner et sauver les animaux.
Un homme exceptionnel à qui les animaux sauvages ont su apporter amitié et reconnaissance…

 

Pour en savoir plus sur Lawrence Anthony

Ses livres, aux éditions Les 3 Génies: L’homme qui murmurait à l’oreille des éléphantsL’arche de Babylone (prix littéraire 30 millions d’amis)
Sur le web
La biographide Lawrence AnthonyZoo de Bagdad (interview vidéo par CBS)

L’Afrique du Sud, un pays que l’équipe de Makila aime particulièrement bien…

Du pays Zulu au parc Kruger
Afrique du Sud, un monde en un seul pays
Tous nos voyages en Afrique du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.