sauvetage elephants ZambieLes différents acteurs de la faune et de la flore pensent que l’homme ne devrait pas  interférer avec les  lois de la nature, qu’elles soient cruelles ou injustes. Nous pensons exactement la même chose, à moins que les problèmes rencontrés ne soient dus à l’homme (pièges, clôtures etc…)
Cependant, chaque règle a son exception et l’horrible aventure d’un bébé éléphant et de sa maman pris au piège de la boue à Kapani nous a amené à agir…
Voici les incroyables photos d’Abraham Banda de ce sauvetage
Nous ne pouvions simplement pas rester sans rien faire devant ce bébé et sa mère qui étaient promis à une mort lente et cruelle.
La  South Luangwa Conservation Society, ainsi que la Zambia Wildlife Authority furent de notre avis et se joignèrent à nous pour sauver cette maman et son bébé.
Sauvetage elephants en Zambie

Sauvetage éléphants en Zambie

Le troupeau d’éléphant essaie désespérément d’aider la mère et son petit qui hurlent mais rien à faire, ils sont totalement embourbés ; la boue est en train de sécher ; ils sont prisonniers.
Sauvetage Elephants Zambie
L’équipe de South Luangwa Conservation society réussit à passer une corde sous le bébé, tout en évitant les coups de trompe de la mère et parviennent à tirer le petit.
 Elephants dans la boue Zambie
Sortir elephants de la boue Zambie
On y est presque ! Toute l’équipe tire aussi fort qu’elle peut mais le bébé est terrifié et ne veut pas quitter sa mère.

Sauvetage d'un bébé elephants en Zambie

Sauvetage d'un bébé elephant en Zambie
Le bébé est maintenant pratiquement tiré d’affaire mais malgré nos efforts et hurlements, il ne veut pas quitter sa mère.
Sauvetage de la boue  - bébé elephants en Zambie
Sauvetage d'un bébé elephant en Zambie
Un dernier essai ; l’équipe tire à nouveau le bébé et réussit enfin à le décoller de sa mère.
Sauvetage reussi d'un bébé elephants en Zambie

Sauvetage presque terminé

Sauvetage d'un bébé elephants en Zambie

Sauvetage terminé – le bébé éléphant file !

Cette fois il est sauvé ! Un cousin et toute sa famille l’appellent au loin,le petit court …La mère court vers son petit et le troupeau qui l’attend ! Tout est bien qui finit bien ! L’équipe de South Luangwa Consevation Society se remet de ses émotions en portant un toast au lounge de Kapani Lodge, en compagnie des clients présents. Tout le monde est ému et incroyablement heureux !

Sauvetage d'un bébé elephants en Zambie

Repos bien mérité de toute l’équipe

Cette journée incroyable fait partie du travail de Rachel McRobb et de sa fantastique équipe de South Luangwa Conservation Society.
Venez retrouver le travail formidable qu’ils effectuent sur www.slcszambia.org
La South Luangwa Conservation Society, de concert avec les autorités locales (the South Luangwa Area Management Unit of the Zambia Wildlife Authority), est extrêmement efficace et active pour lutter contre le braconnage et patrouille dans les zones les plus sensibles du parc national.
Rachel et son équipe sont très actifs dans le sauvetage des animaux pris dans les pièges des braconniers ; ils les endorment, les libèrent et les soignent avec passion et dévouement.

3 commentaires

  1. C’est bien ecrit et tres informatif, super ! Bon courage

  2. Quelle belle histoire qui finit bien !
    Je me rappelle avoir vécu une expérience similaire il y a des années au Botswana, mais la fin de l’histoire est moins heureuse.
    C’était un éléphanteau d’un an qui s’était retrouvé enlisé.
    Son troupeau était l’un des derniers encore dans la région de Savuti (où tout était sec) et devait partir pour la rivière Chobe, terre d’abondance.
    Sa mère et sa famille avaient essayé maintes fois de le tirer de la boue dans laquelle il était pris, mais en vain… et ils l’avaient finalement abandonné pour partir.
    Pas nous. Nous sommes restés pour le tirer mais la tache fut très difficile et très boueuse !.
    On a finit par y arriver et la première réaction du petit fut de nous charger ! Quelle récompense ! Finalement, il finit par ce calmer tandis que les clients et moi restions cachés derrière les Land-Rover !
    Plus tard, nous sommes retournés voir s’il avait retrouvé sa famille… et nous l’avons trouvé, pauvre petit éléphant, essayant de se faire ami avec de vieux éléphants solitaires autour d’un des rares points d’eau de Savuti.
    Les vieux éléphants n’avaient que faire de lui.
    Le soir, alors que nous espérions que sa famille viendrait le rechercher, ou qu’un éléphant plus jeune le prendrait à ses cotés, le dîner fut passé à nettoyer (le camping avec peu d’eau n’a pas que des avantages !) en prévision du lendemain matin, ou nous devions partir.
    Au petit matin, nous nous dépêchions de tout remballer dans l’espoir de revoir notre petit ami avant le départ.
    En route, approchant du point d’eau, je vis des signes inquiétants … qui se confirmèrent très vite. Il y avait la 3 lions que j’appelais 3 Beach Boys à cause de leur crinière blonde… se régalant de notre petit éléphant.
    Cela a changé mon opinion sur l’utilité des lions sur cette planète pour des années !

    Voila pourquoi je suis d’autant plus heureux de lire votre happy end ! …

  3. Hi Gid,
    What a wonderful story and certainly nice warm fuzzy feeling for the ending. I remember doing the same thing in Botswana many years ago, but it was an abandoned 1 year old who had got stuck. Mum and her mates tried to get him out, but were unable to, think it was one of the last family herd to leave Savuti for the Chobe river where water and food was plentiful, so they left him. We didn’t, and pulled him out after a lot and I mean a lot of huffing and puffing and mud!! Once out his first reaction was to charge us, us for Christ’s sake!! We bloody helped him out! Anyway he eventually gave up as he was pretty knackered, and we kept nipping behind Landys. Anyway we were chuffed to have helped out and wished him well.

    I continued on the game drive, oh yes the clients watched the whole spectacle (and not one of those miserable buggers sent me a photo either, may their feet smell like rotten mud!!) and on returning to see if he had met up with family, we found the poor little blighter trying to make friends with all the old solitary bulls around the water/mud hole who remain around Savuti during the dry season. They were having none of it, and in no uncertain terms told him to be on his way.

    Evening came and we hoped that his family might come back, or he would hook up with one of the younger bulls. Dinner was spent first trying to clean up, camping with restricted water supply does have its disadvantages!! L and discussing the possible fate of our new “friend”. The next morning was move day, so it was with great speed everyone broke camp with the hope of seeing our “mate” again. On approaching the water hoe, I saw signs that all was not well, and sure enough there were the 3 Beach Boys (because of their blonde manes) smugly tucking in to our rescued elephant!!! Changed my opinion of the actual use of lions on this planet for a couple of years I can tell you!

    So very happy to hear your happy ending.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *