Avis aux explorateurs dans l’âme ! A ceux qui aimeraient pouvoir partir pour la Lune ! Imaginez un désert magistral, inhabité et méconnu, accueillant de véritables oasis, ponctué de montagnes rocheuses et de canyons … et dans ce décor impressionnant, tel un mirage, lions, girafes, hyènes, éléphants !  Bienvenue dans l’une des régions les plus reculées, les plus sauvages et les plus belles de Namibie, à Hoanib Skeleton Coast Camp !

Le 1er aout prochain marque en effet l’ouverture de Hoanib Skeleton Coast Camp, dernier né des camps Wilderness Safaris, atteignable seulement en avions taxis, et ainsi, l’ouverture de cette nouvelle région à nos yeux éblouis ! Si l’on ne peut pas marcher sur la Lune cet été, on peut en revanche faire nos premiers pas dans la région d’Hoanib !

Entre la réserve naturelle de Palmwag et le mythique Parc national de la Skeleton Coast, il n’existe aujourd’hui aucun camp, aucune habitation : un vrai désert ! Véritable trésor aride, cette partie reculée est pourtant l’une des plus belles régions de Namibie tant pour ses paysages majestueux que pour sa faune diversifiée. En attendant de découvrir cette terre inexplorée, voici un petit diaporama de cette région du  Kaokoveld.

 

Hoanib Skeleton Coast Camp : élégant et respectueux de l’environnement 
Le camp sera confortable et intimiste. Composé de seulement 8 tentes, il offrira une vue imprenable sur les montagnes accidentées du désert. Toutes les tentes seront installées sur des plateformes de bois, et disposeront d’une terrasse ombragée. Face au lounge central, un agréable jardin autour d’un feu de camp pour les veillées ainsi qu’une piscine pour se rafraichir. Sobre, élégant et surtout écologique !

La construction d’un camp dans une région sauvage ne peut se faire sans prendre en compte la fragilité de l’éco-système. Comme toujours dans les camps Wilderness Safaris, les architectes d’Hoanib Camp ont porté toute leur attention sur ce point. Le camp fonctionnera même à 100% à l’énergie solaire ! (Un générateur de secours est quand même prévu en cas de panne mais ce n’est pas le soleil qui manque dans le désert du Kaokoveld).

hoanib namibie

Hoanib Skeleton Coast Camp, en construction, ouvrira ses portes le 1er aout 2014. Il ne sera accessible qu’en avion.

Que découvrir dans la région ?

Ce paysage aride et majestueux recèle des trésors de flore et de faune sauvage. Grâce à la rivière Hoanib, les espèces sauvages s’épanouissent dans cette région : éléphants et lions y sont nombreux, et on peut aussi y apercevoir des girafes, des léopards et des guépards, des zèbres de montagne de Hartmann, l’antilope oryx -le symbole de la Namibie- des girafes, springboks et même des hyènes brunes, extrêmement rares.

Dans la réserve de Palmwag, non loin du camp, vous pourrez observer des rhinocéros, tandis que sur la côte des Squelettes que vous rejoindrez en avion taxi, vous observerez otaries, flamands roses, éléphants et les mythiques épaves des navires d’un autre temps.

Pour un aperçu, voici une petite vidéo réalisée par Wilderness Safaris sur la faune locale :

Quand se rendre à Hoanib Skeleton Coast Camp ? 

Toutes les périodes sont bonnes pour visiter la région. Mais pour ceux qui supporteraient moins bien la chaleur, nous vous conseillons de vous y rendre durant notre hiver (de mai à août en Namibie), pour profiter d’un vent frais l’après-midi et de quelques matins brumeux.

Le décor aride et majestueux du nouveau camp

Le décor aride et majestueux de Hoanib Skeleton Coast Camp

L’ouverture de ce camp est une véritable aubaine pour tous les amoureux de la Namibie et des safaris dans le désert. Nous vous avons préparé un tout nouveau séjour à Hoanib Skeleton Coast Camp, facilement combinable avec les autres régions majeures de Namibie : Sossuvlei ou Etosha, pour ne citer qu’elles.

Alors, contactez nous et soyez l’un des premiers à marcher dans la  fabuleuse région d’Hoanib !

Un commentaire

  1. Des paysages, certes désertiques mais époustouflants. J’ai craqué pour le paysage auquel figure la girafe et les dunes de sables. C’est inhabituel mais c’est beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *