Véritable prouesse technologique, le Chili vient d’ouvrir le plus grand observatoire au monde sur le plateau d’Atacama, l’un des déserts les plus secs d’Amérique latine, au nord du Chili. ALMA – c’est son nom – est situé dans un paysage lunaire, entre les montagnes sacrées des Incas, les geysers bouillonnants et les lagunes bleues. Ce lieu magique part aujourd’hui à la conquête des étoiles ! ALMA parviendra t-il à comprendre comment naissent les étoiles ?

Un observatoire sur un paysage… lunaire ! 

Inauguré au début du mois de mars, l’Observatoire ALMA trône aux confins des Andes chiliennes, au nord du Chili, dans un paysage à l’incroyable beauté. Il est en effet situé en en plein désert d’Atacama, à proximité de San Pedro de Atacama, véritable village-oasis. Jugez-en plutôt avec les couleurs de cette photos.

Le désert d'Atacama

Qu’est ce que cet observatoire ? 

L’observatoire ALMA est avant tout un véritable défi technique : un maillage de 66 télescopes, en plein désert d’Atacama, à 5000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Une entreprise tellement complexe que nombreux étaient ceux à déclarer le projet impossible aux premiers temps du chantier en 2003.

Mais l’union fait la force : la République du Chili s’est vue aider par l’Europe, l’Amérique du Nord, et des pays de l’Est asiatique pour relever ce défi faramineux. Un bel exemple de coopération internationale au service du progrès scientifique.

A quoi va servir ALMA ?

C’est bien beau de réunir 66 télescopes dans le désert, mais… à quoi ça sert ? ALMA devrait observer le ciel pendant une trentaine d’années au moins. Son rôle : nous permettre de comprendre la naissance des étoiles. En janvier dernier, ses télescopes, encore en construction, avaient déjà observé la naissance d’une planète en direct. Une découverte prometteuse !

L’observatoire ALMA, au coeur des montagnes chiliennes

Mais au fait, que signifie ALMA ?

Vous pensiez peut-être à un nom d’origine Incas, ou au nom d’une étoile… Et bien non, il s’agit tout simplement de l’acronyme de « Atacama Large Millimeter / submillimeter Array ». Un acronyme anglais, certes. C’est pourtant un français, Pierre Cox, qui a débuté sa carrière à l’Observatoire de Marseille, qui dirigera ce gigantesque observatoire.

Un lieu d’exception pour observer les étoiles 

Le désert d’Atacama est en effet un lieu idéal pour l’observation des étoiles. Si l’observatoire ALMA est encore réservé aux scientifiques, le désert en comporte 6 autres ! Mieux encore, c’est sans doute à l’oeil nu que les étoiles sont les plus belles et poétiques. Regardez plutôt cette photo de ciel étoilé prise dans l’Atacama.

L'observation du ciel depuis le désert d'Atacama

L’observation du ciel depuis le désert d’Atacama

Afin de vous faire profiter de la beauté du désert et de son ciel étoilé, nous vous avons concocté un combiné Chili-Argentine, de quoi vous en mettre plein les yeux ! Mais en Amérique latine, il n’y a pas que les étoiles, beaucoup d’autres lieux magiques vous attendent.

Après avoir arpenté le désert d’Atacama, vous partez à la découverte du Paine et des grands espaces, pour ensuite partir pour une croisière unique dans le Parc des glaciers.

Parc National des glaciers

Parc National des glaciers

Après ces paysages naturels à couper le souffle, place à la ville ! Et pas n’importe laquelle : la captivante Buenos Aires, la capitale argentine et son ambiance unique, savant mélange d’influences européennes et de saveurs latines. Vous vous délecterez de ses places, de ses larges avenues et de ses jardins infinis et délicieux…

Buenos Aires, la capitale argentine

Buenos Aires, la capitale argentine

Alors, charmés par ce condensé des richesses de l’Amérique latine ? Rien de mieux que le désert d’Atacama pour voyager sous une bonne étoile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *